Fissuration

Les fissures de fatigue sont dues:

  • au genre et à la construction des couches
  • à l'épaisseur de la couche superficielle
  • à la géométrie de la chaussée (angle d'inclinaison)
  • au climat
  • au genre et à la fréquence d'utilisation.

Les types et la pression des pneus influencent le développement et la vitesse de la fissuration. La pénétration d'une fissure classique a lieu dans les couches de liant et porteuses, de bas en haut. Les nouveaux types de pneus et les fréquences de mise sous charge élevées ont toutefois inversé la pénétration des fissures.

Conséquences

Même les plus petites fissures dans l'asphalte ont des conséquences importantes à moyen terme: pénétration d'eau, érosion par le froid et le dégel d'eau infiltrée et donc une destruction plus rapide de la surface.

Autoréparation?

Grâce aux qualités élastiques des revêtements routiers bitumineux, les petites fissures peuvent à nouveau se refermer pendant la saison chaude. Cet effet de dilatation ne donne cependant aucune garantie à long terme sur l'état de surface.

Différents forces de traction et de cisaillement dans les diverses couches et provoquées par le trafic amènent des déformations de matériel et de structure. Les dommages résultants sont des fissures dans la structure du matériau.


 

Les infiltrations d'eau gèlent et se dilatent. Au dégel, il subsiste des vides dans la structure.

L'encollage entre couches commence à casser et des morceaux peuvent se détacher de la surface: les funestes nids-de-poule apparaissent. 

 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.